Partager
 

CLAUDIO COLUCCI

Si l’on clique sur le J dans colucci-design.com, l’histoire, la philosophie, les projets de ce demi-italien s’écrivent en japonais. Auteur de la transition, Claudio prend
la vie à demi bouchée, en naviguant d’un monde à l’autre sourire aux lèvres. Nippon ni français, il jubile à décorer restaurants, hôtels et cafés. Colucci fait fondre Mövenpick, craquer Alain Passard et séduit Christofle. Claudio, partenaire de l’entre-deux, navigue entre fantaisie, malice et sensualité.

«Mi Italien, mi Suisse, vivant à moitié en France et à moitié au Japon, je partage mes origines et ma vie entre pays de fromages. Étonnamment, même les Japonais sont dingues de Camembert, de Comté et d’Epoisses. Tous sont aussi des pays où l’on boit du vin. Pour moi, parler du fromage, c’est également forcément évoquer le vin. Je suis aussi amateur de fromage que… de vin. Il m’est impossible de les dissocier l’un de l’autre. Un bon vin se révèle grâce au fromage et vice versa.»

@photo - Erwan FICHOU